Nouveau Dpe : Votre Bien Peut-Il Perdre De La Valeur ?

Publié le 20/09/2021

Certains d’en vous se sont peut-être posé cette question… Est-ce que le nouveau DPE peut faire baisser la valeur de mon bien ? En effet, avec le nouveau DPE, certains biens verront leur note baisse et d’autres, au contraire, seront mieux classés.

La réforme du diagnostic de performance énergétique (DPE) devenait inéluctable. Il s’applique depuis le 1er juillet 2021, et son affichage devient obligatoire sur les annonces immobilières à partir du 1er janvier 2022, avec notamment une estimation théorique de la facture annuelle en euros. Il tient compte notamment des équipements présents dans le logement ainsi que de ses caractéristiques techniques (matériaux de construction, isolation…). 

Autre changement concernant le DPE, il devient juridiquement opposable, comme pour les autres diagnostics immobiliers (amiante, plomb, loi Carrez…).

Le gouvernement estime que 40% des logements pourraient voir leur note être modifiée. Pas forcément à la baisse. Si environ 800.000 nouvelles habitations devraient être qualifiées de passoires thermiques (étiquettes F et G), 600.000 autres pourraient sortir de cette catégorie, notamment celles chauffées à l’électricité ou au bois.

Ces changements d’étiquettes énergétiques devraient logiquement avoir une incidence sur la valeur des biens immobiliers car la valeur énergétique d’un logement s’est peu à peu imposée comme un critère dans le cadre d’une acquisition. Si un appartement voit sa note énergétique passer de C à D, voire de C à E, il perdra donc en attractivité. Et s’il est moins recherché sur un marché très concurrentiel, son prix pourrait lui aussi dégringoler. 

Néanmoins, la même étude estime que les appartements seront moins touchés que les maisons, et que les logements les plus récents tireront leur épingle du jeu. Cette réforme touchera moins les régions méridionales, où les besoins en chauffage sont moins importants.

Si vous souhaitez vendre votre bien immobilier et que vous aviez déjà réalisé le DPE (entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021) celui-ci reste recevable jusqu’au 31 décembre 2024.

Attention tout de même pour les biens actuellement en location. Il est préférable de refaire rapidement ce diagnostic afin de pouvoir anticiper certains travaux à faire pour que votre bien reste « louable ».

En effet, le Conseil constitutionnel a récemment validé les articles de la loi Climat et Résilience concernant l’interdiction de la location des passoires énergétiques. Concrètement, il ne sera plus possible de mettre ou de remettre sur le marché locatif les habitations trop gourmandes en énergie à compter de 2025 (classe G) et 2028 (classe F). A noter que dès 2034, cette mesure s’appliquera aussi aux logements qui ne sont pas considérés comme des passoires thermiques à l’heure actuelle (classe E). 

 

CENTURY 21 Espace Conseil

250 avenue de Laon 51100 REIMS

03.26.02.21.21

espace.conseil@martinot-immobilier.fr

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous